Connaissez-vous bien votre entrepreneur ? - Maxime Dumas

Mon blogue

Connaissez-vous bien votre entrepreneur ?

Connaissez-vous bien votre entrepreneur ? - Maxime Dumas

Loin de vous l’idée de déménager, mais vous trouvez votre cuisine trop étroite et rêvez d’une extension à celle-ci, votre cour ennuyante a besoin de changement ou votre salle de bain est clairement démodée ? Entreprendre des travaux de construction est une bonne alternative à un déménagement en bonne et due forme, surtout si vous aimez le quartier, mais pour éviter que vos travaux de restructuration ne se transforment en cauchemar, il vaut mieux en connaître un peu sur le domaine avant de se lancer !

Quinze mille dollars, c’est le montant que mon frère a perdu lorsqu’il a décidé de faire confiance à un entrepreneur sans licence, pour rénover son immeuble à logement.  En fait, le fraudeur est tout simplement disparu avec son premier dépôt, sans effectuer le moindre travail de réfection. Si l’entrepreneur avait possédé une licence, mon frère aurait pu être dédommagé par la RBQ grâce au cautionnement laissé par le travailleur, lorsque celui-ci passe sa licence, puis-je vous assurer que mon frangin a eu sa leçon !

Que ce soit l’ami d’un ami, ou un soumissionnaire qui semble sympathique, on ne devrait jamais passer outre les normes établies par la régie du bâtiment du Québec, ne serait-ce que pour une question de sécurité. En effet, cela vous assurera que l’entrepreneur que vous engagerez, possède les compétences, les qualifications et les formations nécessaires pour réaliser vos travaux.

Sachez par exemple, que des travaux de démolition, ou encore de simplistes travaux de peinture demandent une licence, et que l’entrepreneur devra engager des employés possédants des cartes de compétences pour des travaux effectués dans un immeuble locatif, ce qui n’est pas le cas dans une maison privée. Cependant, certains autres travaux qui ne modifient pas le bâtiment en tant que tel comme des activités de drainage, le changement des armoires de cuisine ou l’aménagement paysager n’exigent pas de posséder une licence particulière. Il est par contre, fortement suggéré de vérifier les références et les diplômes de la personne que vous emploierez ainsi que de prendre des mesures pour ne pas qu’il vous arrive la même chose que mon frère. Par exemple, vous pouvez accepter de payer les matériaux, mais refuser de donner un dépôt avant la fin du contrat.

Perdu ? N’hésitez pas à faire appel au bureau qui régit le corps de métier que vous désirez employer, et questionnez-les par le fait même sur les permis de construction nécessaires aux travaux que vous avez l’intention d’entreprendre.