Prendre la relève de son père - Maxime Dumas

Mon blogue

Prendre la relève de son père

Prendre la relève de son père - Maxime Dumas

Dernièrement, mon père me demandait ce que j’avais le goût de faire pour les prochaines années. En effet, je travaille dans la construction depuis quelque temps, et je collabore souvent avec lui. 

Mon père a une entreprise de remplacement toiture salaberry-de-valleyfield. Et de l’emploi, il en a en masse. Surtout avec les projets de condos qui ont été mal conçus, il est souvent là à la rescousse. En plus qu’il est bien connu dans la région.

Il compte prendre sa préretraite bientôt, et il a pensé à moi pour reprendre le flambeau de son entreprise. Du moins, de le reprendre tranquillement. Mais je me questionne, est-ce que ça me tente vraiment?

Tout d’abord, j’ai vraiment le goût de voyager, et ça n’a pas été encore fait. Je veux dire, je suis allé dans le sud une fois ou deux, mais un « vrai de vrai » voyage, non. Quelque chose qui vaut vraiment la peine, partir un mois, ça me parle. Et on dirait que je ne me suis jamais donné le droit de le faire. Donc quand cette offre arrive, on dirait que j’ai de la difficulté à gérer. On dirait que je deviens sérieux vraiment trop rapidement. Je ne sais pas si vous comprenez ce que je veux dire.

Peut-être que je devrais prendre le temps de bien économiser, partir quelque temps et revenir prêt pour reprendre tranquillement l’entreprise de mon père. De toute manière, ce n’est pas comme s’il me demandait de m’occuper de tout, tout d’un coup. Et puis, je pourrais retourner un peu à l’école à temps partiel, pour apprendre un peu plus à gérer une entreprise.

En fait, il est temps pour moi d’arrêter d’être au point mort et de passer à l’action. L’avenir est important, c’est vrai, mais il faut quand même prendre le temps de bien analyser le tout, pour être sûr de prendre la bonne décision.